fbpx

Rencontrez

Vladimír Dlouhý, L’économiste tchèque, l'homme politique et professeur d'université, conseiller de grandes entreprises internationales

Je suis un garçon de Prague Vinohrady qui avait un talent pour les langues et passion pour les mathématiques. Après mes études, j’ai travaillé à l’Académie tchécoslovaque des sciences, et j’ai finalement été directeur adjoint du Institut de prévision (institution célèbre en Tchécoslovaquie). En décembre 1989, j’ai fait partie du premier gouvernement post-révolutionnaire et j’ai occupé des postes gouvernementaux jusqu’à l’été 1997. Depuis 1997, je travaille comme un consultant pour de grandes entreprises internationales, j’enseigne à l’Université Charles de Prague et depuis 2014, je suis président de la Chambre de commerce de la République tchèque. Je suis le membre de plusieurs groupe de réflexion (think tank), dans le passé j’ai travaillé comme conseiller du directeur exécutif du Fonds monétaire international et aujourd’hui je suis membre du Conseil économique national du gouvernement de la République tchèque. Plus…

Téléchargez mon CV   CZ  |  EN FR

circle

Avec qui j'ai travaillé ou avec qui je travaille

Ce que j'ai fait

et ce que je fais aujourd'hui

L'homme politique et ministre des années 90

En décembre 1989, j’ai été nommé au premier gouvernement non communiste de Marián Čalfa comme l’un de ses vice-présidents, et en même temps je suis devenu le président de la Commission nationale de planification. Jusqu’aux premières élections libres de juin 1990, j’ai préparé la transformation de cette  commission en un ministère de l’économie d’après les normes des économies démocratiques et de marché. De juin 1990 à l’été 1992, j’étais ministre tchécoslovaque de l’économie et après la désintégration de la Tchécoslovaquie, j’ai devenu ministre tchèque de l’industrie pour cinq ans. Ce fut une belle période, beaucoup de travail acharné, des changements incroyables, des succès et des erreurs. Beaucoup de gens me félicitent aujourd’hui pour ce travail, mais certainement pas tous. Quoi qu’il en soit, je suis extrêmement reconnaissant d’avoir pu faire ce travail. Plus…

Le conseiller de grandes entreprises internationales

Après avoir quitté le gouvernement en juin 1997, j’ai été approché par deux sociétés internationales – ABB et Goldman Sachs. Dans le premier cas, j’ai conseillé auprès de la direction d’ABB en République tchèque jusqu’en 2010. Dans le second cas, j’ai été le membre d’un groupe de consultants internationaux chargés d’établir des contacts commerciaux en Europe centrale et orientale et maintenant je continue de travailler pour eux. Au fil des années, j’ai travaillé pour plusieurs autres grandes entreprises. Plus…

Professeur d'université

À la fin de mes études à l’Université d’économie (VŠE), on m’a proposé de commencer à travailler comme enseignant au Département d’économétrie (Méthodes mathématiques en économie). L’enseignement est mon passion et j’y suis resté fidèle jusqu’à ce jour. J’ai commencé à l’Université d’économie de Prague (VŠE), après juste avant la révolution, j’ai dirigé des séminaires à la Faculté de mathématiques et de physique de l’Université Charles et finalement, j’ai reçu une offre de l’Université Charles, pour enseigner un cours à l’Institut d’études économiques. Je l’ai tellement aimé que je l’enseigne toujours. Plus…

L’économiste et président de la Chambre de commerce de la République tchèque

L’économie (et un peu de statistiques et de probabilités) est devenue mon destin de vie. Dans les années 1980, j’ai travaillé à l’Académie des sciences, défendu ma thèse (similaire au doctorat d’aujourd’hui) et créé des modèles mathématiques de l’économie socialiste. J’ai été invité à des conférences et congrès en Europe occidentale et aux États-Unis, où j’ai donné des conférences. Après avoir quitté la politique, en plus de travailler pour mes clients, j’ai continué à publier et à participer à la vie économique. J’ai été membre du Conseil économique national du gouvernement (NERV) en 2009-2013 et y ai été reconduit récemment. Plus…

Actualités et Les articles

Nous assistons déjà à une crise. Les programmes gouvernementaux ne suffisent pas à sauver l’économie, déclare Vladimír Dlouhý (interview pour Info.cz)

On voit déjà clairement les manifestations de la crise économique en République tchèque. Vladimír Dlouhý, président de la Chambre de commerce tchèque, pense que nous ne saurons plus qu’à l’automne à quel point ce sera profond. Selon lui, la chose la plus importante est maintenant de faire entrer de la liquidité dans l’économie. « Mais disons ouvertement que cela ne se fera pas par le biais des programmes Covid, Antivirus ou Twenty-Five », souligne Dlouhý dans une interview avec le rédacteur en chef d’INFO.CZ, Michal Půr.

Ouvrir l'article entier »

Contactez-moi